Autres pièces

4 étapes pour assainir sa cave

Vous manquez d’espace et souhaitez utiliser votre cave pour y aménager une nouvelle pièce ? Traitez-la auparavant contre l’humidité. Pas de découragement, des solutions existent pour l’assainir.

Une cave bien entretenue

1ere étape : on s’assure d’avoir les autorisations nécessaires

Avant toute chose, sachez qu’il est indispensable d’avoir une autorisation pour aménager une cave. Commencez donc par vous renseigner auprès de votre commune de résidence ou de votre copropriété si vous habitez en appartement. Et, si vous n’avez pas le droit d’aménager votre cave, rien ne vous interdit de l’assainir !

2e étape : on identifie la source d’humidité

Prêt à vous lancer dans l’assainissement de la cave ? Il faut tout d’abord comprendre d’où provient l’humidité. Elle peut être causée par des remontées capillaires : l’eau remonte du sous-sol dans vos murs. Ils sont alors en contact, au niveau des fondations, avec de l’eau stagnante ou sont très poreux. L’humidité peut aussi venir de l’extérieur suite à des infiltrations d’eau de pluie. Les murs sont alors poreux ou fissurés.

3e étape : on déshumidifie la cave

Avant de commencer les grands travaux, vous pouvez, dans un premier temps, essayer de déshumidifier simplement la cave. Commencez par installer une ventilation avec une VMC ou essayez de créer un courant d’air grâce à deux prises d’air vers le plafond et le sol. Généralement, cela suffit à régler le problème. Vous pouvez aussi placer un déshumidificateur électriqueVos murs sont toujours aussi humides au toucher, vos affaires moisissent et vos chaises stockées ramollissent ? Il est temps d’employer les grands moyens.

 

Eviter un trop plein d'humidité dans la maison en ventilant votre cave !

Bien ventiler sa cave est indispensable pour éviter trop d’humidité !

                  

4e étape : on traite les murs

Matériel : 1 brosse en chiendent, peinture d’étanchéité

Avant tout, il faut injecter une résine imperméabilisante dans le mur s’il s’agit de remontées capillaires, ou installer un drainage périphérique des fondations à l’extérieur de la maison si ce sont des infiltrations d’eau.
Une fois l’opération réalisée, vous pouvez vous attaquer aux murs : commencez par enlever toutes les éventuelles finitions (résidus de peinture, enduits etc.) en frottant minutieusement, à sec, avec une brosse en chiendent. Appliquez ensuite une peinture d’étanchéité ou un enduit.

5e étape : on s’occupe du sol de la cave

Matériel : mortier hydrofuge, résine étanche époxy, 1 pompe vide-cave

Votre sol est-il en ciment ? Vous devez alors faire un cuvelage (ou intrados).
La technique consiste à installer un solin arrondi en mortier hydrofuge. Il permet de renforcer l’étanchéité des joints entre les murs et le sol, en appliquant à la surface une résine étanche de type époxy. Attention, ce travail est à réaliser après avoir nettoyé les murs et avant d’appliquer la peinture.
Pour tous les sols confondus, vous pouvez installer une pompe immergée dans un regard. Elle va pomper l’eau et la renvoyer vers le système d’évacuation des eaux de votre maison.
Enfin, si votre sol est en terre battue, mieux vaut ne pas l’imperméabiliser : mettez une bonne couche de gravier et optimisez la ventilation.

6e étape : on ventile sa cave

Que vous vouliez aménager votre cave ou juste l’assainir pour la rendre utilisable, il est indispensable de mettre en place une ventilation efficace.
Pour une aération naturelle, prévoyez une entrée et une sortie d’air sur des murs opposés. L’air va ainsi balayer votre pièce. Si votre cave ne dispose que d’une seule aération, vous pouvez en réaliser une seconde dans les fondations de votre maison en perçant le mur. Déchaussez alors les fondations, percez et installez un conduit PVC de diamètre 100 mm. Du côté extérieur, le tuyau doit dépasser d’au moins 15 cm au-dessus du sol.
Vous pouvez aussi installer une « cour anglaise » : c’est un sas vide surmonté d’une grille de ventilation. Elle a l’avantage d’apporter de l’air et de la lumière dans la cave.

Si vous optez pour une ventilation mécanique, vous pouvez installer un extracteur à détection d’humidité. Il se met en route automatiquement en cas de hausse du taux de l’humidité.
Dans le cas où c’est la VMC qui retient votre attention, elle existe à simple ou double-flux. Dans les deux cas, les bouches de VMC installées aspirent l’air vicié et font entrer de l’air frais. La VMC double-flux renouvelle l’atmosphère en récupérant la chaleur de l’air évacué. Si vous comptez aménager votre cave, cette solution est la plus confortable.

Autres catégories