Autres pièces

Chaudière à condensation ou basse température ?

La construction de la maison de vacances de Tata Suzette avance à grands pas. Elle pourra enfin vivre son rêve et y couler une retraite paisible. Mais avant cela, il faut régler la question du type de chauffage.

Vous êtes plutôt chaudière à condensation ou basse température ?

1ère idée : on étudie le fonctionnement de ces deux types de chaudières

La chaudière classique fonctionne au gaz ou au fioul. C’est un dispositif qui permet de chauffer l’eau grâce à un brûleur. La fumée de chauffage est ensuite évacuée par la cheminée, à l’extérieur de la maison. Les anciennes chaudières classiques chauffaient l’eau à 90 C°, ce qui consommait beaucoup d’énergie, tandis que les nouvelles chaudières à basse température chauffent l’eau à une température comprise entre 40 et 60 degrés. Cette différence de température permet de consommer moins de combustible et d’obtenir un confort de chauffe satisfaisant.

Du côté des chaudières à condensation : celles-ci fonctionnent aussi au fioul ou au gaz mais au lieu d’évacuer totalement la chaleur des fumées, elles conservent les calories grâce à un échangeur-condenseur. Rassurez-vous : les fumées sont ici aussi évacuées à l’extérieur.

2e idée : on se penche sur les chaudières à condensation

Moins de déperditions de chaleur, c’est une consommation d’énergie moindre, une facture de chauffage allégée et un rendement plus élevé. En effet, vous pouvez faire jusqu’à 30 % d’économies d’énergie par rapport à une chaudière classique haute température. En revanche, l’économie n’est que de 5 % par rapport à une chaudière classique à basse température. Néanmoins, les chaudières à condensation sont aujourd’hui les plus économiques et les moins polluantes. Autre point positif, elles sont compactes et silencieuses: très pratique pour une installation dans une cuisine ouverte. De plus, vous bénéficiez d’aides financières pour installer une chaudière à condensation : prêt à taux zéro et crédit d’impôt développement durable.

En revanche, les chaudières à condensation sont plus chères à l’achat que les chaudières classiques. Mais au final, vous pourrez les amortir avec les économies réalisées. Concernant l’installation, vous devez raccorder la chaudière à condensation au réseau des eaux usées, afin d’évacuer l’eau acide passée par le condenseur.

Ou peut-être une chaudière à basse température pour des économies d'énergie?

Une chaudière à condensation est idéal pour chauffer une cuisine ouverte

3e idée : on regarde du côté des chaudières classiques à basse température

La chaudière classique à basse température est la moins chère et elle est compatible avec tout type de chauffage central. Par ailleurs, elle vous permet de faire 30% d’économies d’énergie par rapport à une chaudière classique à haute température.

La chaudière à condensation est quant à elle la moins énergivore. Aussi, la chaudière basse température utilisant plus de combustible est non adaptée pour le chauffage de grandes surfaces. Vous devez donc l’installer dans un appartement, alors que la chaudière à condensation peut tout à fait convenir à une grande maison. Pensez à faire ramoner votre chaudière basse température deux fois par an, contre un seul entretien annuel pour la chaudière à condensation. Malheureusement, vous ne bénéficiez pas du crédit d’impôt développement durable pour ce type d’installation.

Autres catégories