Autres pièces

Installer une cloison en verrière d’atelier

Fini la mode du loft décloisonné avec une grande pièce unique ! La tendance est aux cloisons transparentes qui délimitent les espaces tout en décorant. Avant de vous lancer, il y a certaines choses à savoir sur les verrières.

Informez-vous au préalable des solutions existantes pour votre future verrière

1ère étape : on s’informe sur la verrière

Une verrière est constituée d’un châssis en métal et de parois vitrées. Pour plus de solidité, les vitres sont en verre Sécurit. Pensez-aux enfants qui jettent leurs jouets en bois, ça peut être utile ! Côté style, la verrière donne une touche atelier d’artiste ou une déco industrielle. Mais pas seulement ! Remplacez le noir par du blanc et vous obtenez un style scandinave. En violet, bleu canard ou rouge, un look bohème.

2e étape : on réfléchit à l’espace qui va accueillir la verrière

Une verrière, ça s’installe où dans la maison ? Le plus souvent, la verrière est utilisée pour cloisonner un espace avec style. Elle séparer la cuisine du salon, ou l’entrée du salon. Mais la verrière peut aussi séparer la salle de bain de la chambre dans une suite parentale. Pensez-y aussi pour créer une pièce de jeux pour les enfants (vous pourrez les surveiller à travers les vitres !). Et même les sous-pentes s’y prêtent. Avec une verrière sur-mesure.

3e étape : on adapte la verrière à son habitation

Si vous voulez une cuisine ouverte, mais que les odeurs et le bruit qui s’en dégagent vous font hésiter. Avec la verrière en séparation, vous obtenez une cuisine semi-ouverte. Vous pouvez aussi remplacer totalement une cloison pleine avec une verrière toute hauteur. Elle apportera plus de lumière à votre intérieur. Et visuellement, l’espace est dégagé tout en étant délimité. C’est le top !

4e étape : on imagine une verrière fermée ou ouverte

La verrière, c’est forcément fermé ? Non ! Vous pouvez ajouter une porte sur une grande verrière. Porte battante ou coulissante sur rail en hauteur. Vous évitez ainsi aux petits enfants ou aux animaux de rentrer dans la pièce

 

5e étape : on choisit le meilleur plan pour sa verrière

Selon vos besoins et envies, vous pouvez juste créer une fenêtre intérieure en ouvrant une cloison, à l’image d’un passe-plat. Vous aurez ainsi une entrée de lumière mais les bruits et les odeurs ne passent pas ! Vous pouvez aussi couper en deux une grande pièce en créant une séparation. Dans ce cas, installez une verrière sur un muret en dur. Vous pouvez aussi choisir de démolir partiellement une cloison existante pour ne garder que le bas de mur. Et installer la verrière au-dessus.

6e étape: on fait son choix entre verrière fixe et verrière en kit

Une verrière, c’est forcément fixe ? Non ! Vous trouvez dans le commerce des verrières en kit. En plus d’être faciles à poser, elles s’installent sur vérins, en haut et en bas. Vous les emportez quand vous déménagez ! Attention : la condition pour réussir est d’avoir un sol bien plat et une surface plane. Conseil : faites-vous aider. La manipulation est délicate et les éléments sont lourds.

7e étape : on établit un budget

La verrière peut coûter assez cher, si c’est une verrière installée par un professionnel. Mais vous pouvez poser une verrière vous-même ! Comptez environ 130€ pour un panneau en kit de 80 cm de large sur 250 cm de haut, sans les vitres. Et 180€ pour le même panneau mais vitré. Le prix peut monter beaucoup plus haut, selon la taille de la verrière.

8e étape : on réalise sa verrière soi-même

Si vous souhaitez la faire vous-même, optez pour une verrière amovible en kit (voir plus haut). Sinon, posez une verrière moins chère, en bois ! Montez un muret de 1 m de haut en placoplâtre BA13. Posez les rails au sol, les montants et glissez-y les panneaux de BA13 en les vissant. Installez une vitre de verre Sécurit de 0,6cm d’épaisseur. Réalisez 2 cadres et 2 armatures intérieures identiques en tasseaux de bois de 3cm de large.
Astuce : vous n’avez pas besoin de poser une petite vitre dans chaque ouverture. Une seule grande vitre sera « coincée » entre les 2 armatures en bois, collées proprement sur la grande vitre avec du mastic. Moins cher et tout aussi beau : choisissez du plexiglas plutôt que du verre ou installez juste l’armature, sans aucune vitre. Pour un effet trompe-l’œil !

Autres catégories