Bricolage chambre

4 conseils sur les déshumidificateurs d’air

Les rhumatismes de Tata Suzette la font encore souffrir. Pas étonnant avec l’humidité qui règne dans sa maison. Si ses proches ne font rien pour assainir l’air ambiant, ses problèmes respiratoires ne vont pas s’arranger. Au contraire…

Luttez efficacement contre l'humidité avec les déshumidificateurs d'air

1ère étape : on identifie les effets de l’humidité

Au-dessus de 65 % de taux d’humidité, la moisissure apparaît, une odeur de renfermé se dégage, le papier peint se décolle, les vêtements et le linge sont tâchés…
Et côté santé, les allergies et les problèmes respiratoires se multiplient, surtout chez les personnes fragiles ou asthmatiques.

2e étape : on se renseigne sur le bon équipement

Pour les surfaces réduites, un absorbeur d’humidité est parfois suffisant. Il s’agit d’un dispositif chimique simple constitué d’un bac et de granulés de gel de silice, posés sur une grille. Le gel absorbe l’humidité et la transforme en eau qui est récupérée dans le bac, par un système de condensation.

Pour une surface plus importante, orientez-vous vers un déshumidificateur d’air électrique, le plus souvent à condensation (à compresseur). L’air humide est ventilé, puis traité par un condenseur qui le refroidit grâce à un gaz comprimé frigorigène tandis que l’eau est retenue dans un réservoir. Un air chaud et sec est ensuite expulsé.

3e étape : on choisit bien son déshumidificateur électrique

Vous devez prendre en compte plusieurs critères pour choisir votre déshumidificateur. Tout d’abord, la surface à traiter (ou portée). Les déshumidificateurs électriques peuvent traiter plusieurs pièces, selon la surface indiquée par le fabricant. Ensuite, la capacité d’extraction : certains modèles peuvent aspirer jusqu’à 30 litres d’eau par jour.
Regardez également le débit d’air humide que le déshumidificateur peut absorber et traiter. Le bruit est aussi un critère à prendre en compte, surtout si vous placez l’appareil dans une chambre.
Enfin, le design et la maniabilité ne sont pas à négliger. Un bel appareil sur roulette est préférable, même s’il est plus cher.
Côté budget, les prix varient entre 40 € et 300 €, selon le modèle.

4e étape : on opte pour un mini-déshumidificateur pour la salle de bain

Si elle ne dispose pas d’une aération suffisante (fenêtre, grille d’aération, VMC), ni d’un radiateur sèche-serviettes, vous risquez d’avoir du mal à faire sécher vos serviettes de toilette. L’astuce est ici de choisir un déshumidificateur ultra-compact pour assécher l’air de cette pièce humide, ce qui ne vous dispense pas d’aérer la salle de bain en laissant simplement la porte ouverte.

Autres catégories