Bricolage chambre

Dégonder une porte sans débattement en 6 étapes

La porte de votre chambre frotte tellement fort sur le sol qu’il faudra bientôt mettre un coup d’épaule pour l’ouvrir ! Heureusement, grâce à nos 6 étapes, vous allez apprendre à la dégonder !

Dégondez facilement votre porte récalcitrante !

1ère étape : on révise ses notions de bricolage de porte

Un bloc-porte est constitué d’un ouvrant (la partie plane qui s’ouvre et se ferme) et d’un dormant (chambranle ou encadrement qui représente l’huisserie installée dans le mur). La partie du chambranle située juste au-dessus de la porte s’appelle le linteau. Le dormant et l’ouvrant sont reliés grâce à des gonds qui pivotent et permettent ainsi l’ouverture et la fermeture de la porte. Ces gonds sont fixés sur des fiches à tiges en métal, vissées dans l’embrasure de la porte. Vous suivez toujours ? Place à la pratique !

2e étape : on observe la configuration de la porte avant de la dégonder

En principe, dégonder une porte est une opération simple. Il suffit de l’ouvrir et de la soulever avec un burin ou un pied de biche en faisant levier au niveau du sol. Ensuite on désolidarise lgonds (partie mal et partie femelle) et on retire l’ouvrant. Ici, comme nous sommes dans une chambre aménagée dans des combles au grenier, la hauteur sous plafond est tellement réduite qu’il est impossible de soulever la porte. Mais nous sommes rusés : s’il est impossible de procéder à la verticale, nous allons dégonder la porte à l’horizontale.

3e étape : on creuse le mur pour dévisser les fiches à tige des gonds

Matériel : 1 ciseau à bois ou 1 burin, 1 marteau ou 1 maillet

Il faut obligatoirement dévisser les fiches à tiges dans l’embrasure de la porte. C’est-à-dire, creuser un peu le mur pour pouvoir accéder au mécanisme. On creuse donc le mur en tapant avec son burin, marteau ou maillet, à côté des 3 gonds qui tiennent la porte. Le trou doit tout de même être assez grand pour permettre l’accès des quelques doigts de la main. Ce sera bien utile pour dévisser !

4e étape : on fait pivoter les fiches des gonds sans les retirer

Quand vous avez fini de creuser les trous contigus aux 3 gonds, il faut dévisser les fiches. Ouvrez la porte au maximum, puis attrapez les gonds entre vos doigts et faites-les pivoter à 90° – soit ¼ de tour – afin de les passer de la position verticale (parallèle au mur) à la position horizontale.

5e étape : on retire la porte horizontalement en faisant levier

Matériel : 1 pied de biche ou 1 ciseau à bois et 1 maillet

Une que les 3 fiches sont inclinées à l’horizontale, vous pouvez dégonder la porte. Pour cela, faites doucement levier en plaçant le ciseau à bois sur le maillet. Il ne vous reste plus qu’à tirer la porte vers vous. Vous pouvez ainsi poser la porte sur des tréteaux pour la raboter.

6e étape : on replace la porte et on rebouche le mur

Matériel : enduit de rebouchage et enduit de lissage, spatule

Pour remettre la porte, refaites les mêmes étapes en sens inverse. Ré-emboitez les fiches males dans les fiches femelles des gonds, toujours à l’horizontale. Puis, tournez d’¼ de tour pour remettre tous les gonds à la verticale. Enfin, rebouchez les trous dans le mur avec de l’enduit de rebouchage et de l’enduit de lissage, pour une finition parfaite.

Autres catégories