Comme un Pro

3 étapes pour monter un tableau électrique

La maison familiale de votre grand-tante est équipée de vieux fusibles en porcelaine ? Aucun doute, l’installation d’un tableau électrique neuf s’impose !

Monter un tableau électrique en toute sécurité

1ere étape : on repère le tableau électrique

Le tableau électrique assure la sécurité de l’ensemble des circuits électriques de votre logement en regroupant tous les modules de protection et de commande. Tous ces petits boutons ne doivent pas vous effrayer car il faut seulement être très rigoureux pour veiller à bien respecter la norme NFC 15-100.

2e étape : on prépare l’installation

Matériel: 1 perceuse, 1 tournevis, 1 tableau électrique et sa gaine technique

Avant toute intervention, il faut couper le courant sur le disjoncteur général. Dès lors, repérez les différentes lignes électriques de votre logement qui vont être reliées au tableau et étiquetez-les.
Ensuite, il faut visser l’arrière du tableau électrique au mur, puis faire passer l’ensemble des fils sous les rails métalliques qui le composent. Enfin, vous allez pouvoir composer votre tableau électrique sur ces derniers en clipsant tous les disjoncteurs nécessaires à votre installation.

Réunir tous ses outils pour une installation idéale

Pour une installation électrique réussie, rien de mieux que des outils, et une bonne dose de rigueur!

3e étape : on pose les interrupteurs différentiels et les disjoncteurs divisionnaires

Matériel: 1 pince coupante, 1 pince à dénuder, disjoncteurs divisionnaires et interrupteurs différentiels, peigne de pontage horizontal

Un tableau électrique complet se compose à la fois d’interrupteurs différentiels et de disjoncteurs divisionnaires. Les interrupteurs différentiels se placent entre le disjoncteur général et les disjoncteurs divisionnaires. Plutôt sécurisants, ils coupent l’ensemble de l’installation électrique en cas de problème. De plus, ils protègent les personnes contre les risques de fuite de courant électrique.
Il en existe plusieurs types :

  • les premiers de type AC pour les installations standard,
  • les seconds de type A pour la protection des circuits spécialisés (lave-linge, cuisinières etc.),
  • les derniers de type B pour les circuits à courant continu et de type Hpi (ou Hi/Si) pour les appareils sensibles aux coupures de courant tels les ordinateurs ou les congélateurs.

Les disjoncteurs divisionnaires sont des coupe-circuits qui isolent la ligne où s’est produite la surcharge. Ils protègent les appareils électriques dans votre logement. Ils sont placés en aval du disjoncteur différentiel.

Attention : la norme NFC 15-100 établit qu’il faut au minimum 2 interrupteurs différentiels sur un tableau électrique (1 de type A et 1 de type AC et tous deux de 30mA au minimum) quelque soit la taille de votre logement et un maximum pour 8 circuits électriques.

Tout d’abord, commencez la rangée de votre tableau en clipsant l’interrupteur différentiel. Vont ensuite suivre, de gauche à droite, tous les disjoncteurs divisionnaires placés par ordre décroissant de leur calibrage de protection.

Le calibrage de protection correspond au type de circuit à protéger :

  • 10A pour l’éclairage;
  • 16A pour les prises de courant de 10/16 A;
  • 20A pour l’électroménager type lave-linge, lave-vaisselle;
  • 32A pour une cuisinière électrique ou une plaque de cuisson

En outre, pensez à étiqueter les différents disjoncteurs pour éviter toute erreur de raccordement.
Si c’est une zone à risque, il faut placer un parafoudre en première place de votre rangée de disjoncteurs. Il jouera alors le rôle de premier module de sécurité.

4e étape : on relie les circuits électriques

Ensuite, il faut relier chaque circuit électrique à son disjoncteur divisionnaire : la borne N de ce dernier est pour le fil neutre (bleu) et la borne L pour le fil de phase (rouge). Il est temps dorénavant de réaliser la mise à la terre pour sécuriser l’installation électrique : raccordez tous les fils de terre de vos circuits électriques aux bornes vertes de votre tableau (en bas).

5e étape : on raccorde le tout

Votre disjoncteur général présente des câbles de phase et neutre. C’est pourquoi vous devez les relier à l’interrupteur différentiel de la rangée.
Après cela, posez et enfoncez un peigne de pontage horizontal sur l’ensemble des disjoncteurs. Celui-ci sert en effet à raccorder la sortie de votre interrupteur différentiel et à la distribuer en amont sur vos disjoncteurs divisionnaires. Il établit donc les connexions entre les différents éléments à l’intérieur de votre tableau électrique et permet le raccordement des disjoncteurs.
Au préalable,vous aurez pris soin de le couper à la bonne longueur avec une pince coupante.
Ça y est, il ne vous reste plus qu’à installer le capot du tableau électrique et à mettre en place des caches à clipser en bout de rangée(s) pour fermer les espaces vides. Remettez donc le courant et enclenchez tous les modules du tableau. Votre installation est désormais opérationnelle !

Autres catégories