Comme un Pro

Comment bien choisir sa scie sauteuse ?

Vous souhaitez fabriquer vous-même une tête de lit pour votre fille ? Château de princesse, nuage, décor de conte de fée... attention, la découpe du bois exige une scie sauteuse performante qui ne vous lâchera pas en plein chantier. Mais quels sont les critères pour bien choisir sa scie sauteuse ? Suivez le guide !

Choisissez la scie sauteuse qui convient à la nature de vos travaux

1er conseil : on fait la différence avec une scie circulaire

La scie sauteuse est équipée d’une lame droite qui monte et qui descend pour scier différents matériaux. Pas d’inquiétude, la scie sauteuse ne saute pas comme un cabri fort heureusement ! Elle permet de faire des découpes nettes, droites ou courbées, même à 45° ou 90°. Une vraie athlète de haut niveau ! Sa cousine, la scie circulaire, est équipée d’un disque dentelé qui scie en tournant. Elle est plus puissante et peut scier, à la chaîne et sans se fatiguer, des matériaux plus épais. Mais la scie circulaire réalise uniquement des coupes droites, ce qui peut limiter son utilisation.

2e conseil : on liste les avantages de la scie sauteuse

Avec elle, toutes les découpes sont possibles, même les plus tarabiscotées. La scie sauteuse est légère et maniable, pas besoin d’être une montagne de muscles pour l’utiliser. En fonction de vos préférences au niveau de la prise en main et du confort, vous pouvez choisir une poignée champignon qui apporte un meilleur guidage de la scie par le dessous ou une poignée étrier qui donne des capacités de coupe plus importantes. Et pour plus de maniabilité, choisissez un modèle sans fil, équipé d’une batterie. Elle se faufile partout en toute facilité mais la durée de vos travaux est limitée par rapport à la batterie.

3e conseil : on étudie la puissance de la scie sauteuse

Deux éléments vont orienter votre choix : la fréquence d’utilisation de la scie et les matériaux à découper. Si vous vous en servez une fois par an, ce n’est pas nécessaire d’acheter du matériel de super bricoleur. Sinon, choisissez un modèle avec un moteur puissant (de 350 à 800 Watts). Concernant les matériaux à découper, il vous faut une scie basique pour le bois, le mélaminé et le PVC. Mais si vous devez découper de l’acier, optez pour une scie sauteuse plus puissante. Attention : découpez seulement des supports de faible épaisseur car la hauteur de coupe va jusqu’à 10 cm.

4e conseil : on regarde la vitesse de coupe

Pour les matériaux fragiles comme la céramique ou le verre, choisissez une scie sauteuse équipée d’un variateur de vitesse afin de ralentir la cadence. Et si possible, optez pour une scie proposant un mouvement pendulaire qui reproduit le mouvement naturel du sciage. Vous préservez ainsi vos lames, la coupe sera plus précise, et vous évacuerez plus facilement les sciures et les copeaux. Mais attention aux matériaux fragiles, ce mouvement peut parfois créer des éclats. En cas d’utilisation intensive de la lame, vous pouvez faire appel à un produit lubrifiant afin d’améliorer la coupe et limiter les risques de cassure due à la surchauffe.

5e conseil : on regarde les options de la scie sauteuse

La scie sera plus performante avec un guide de coupe parallèle (guide de traçage) ou un laser ligneur. Ainsi, il n’y aura plus aucun risque de partir dans tous les sens et de rater votre chef d’œuvre ! Choisissez aussi une semelle légère en alliage et surtout, inclinable pour les découpes à 45°. Concernant les lames maintenant, achetez-en plusieurs en les adaptant aux supports à découper. Et pour vous faciliter la vie, prenez une scie sauteuse avec un système de fixation de lame par simple clic. Plus besoin d’une clé Allen ! Une soufflerie est aussi bien utile pour mieux voir le trait de coupe et un système d’aspiration évacue sans effort les sciures et copeaux de bois ! Enfin, pour les plus téméraires qui voudraient bricoler la nuit, il existe des scies sauteuses dotées d’un éclairage à LED. C’est vos voisins qui vont être contents !

Autres catégories