Comme un Pro

Comment construire un mur en parpaings ?

Vous adorez jouer aux Lego® et à Tetris® sur la console ? L’empilement des briques, ça vous connait. Passons aux choses sérieuses. Votre mission, si vous l’acceptez, sera de monter un mur en parpaings. Ah on fait moins le malin n’est-ce pas ?!

On pose et on ajuste les parpaings

1ère étape : on fait du calcul mental

Un parpaing mesure 50 cm de long et 20 cm de haut. Pour un muret d’environ 1m de haut, prenez des parpaings creux de 15cm de profondeur (épaisseur), c’est suffisant. Les parpaings de 20 cm de profondeur sont plutôt réservés aux grands murs porteurs dans les constructions. La règle veut que les fondations mesurent 2 fois la profondeur du futur mur. Petits cours de maths pour ceux qui dormaient près du radiateur : si le parpaing fait 15cm de profondeur, les fondations doivent alors mesurer 30 cm de profondeur. Calculez donc bien le nombre de parpaings nécessaires.

2e étape : on prépare le sol pour les fondations

Matériel : piquets en bois, cordeau (ficelle), 1 pelle, 1 bêche ou 1 pioche, 1 poudre à tracer ou 1 plâtre, 1 niveau à bulles

On commence par délimiter la zone de la semelle de fondation avec des petits piquets et des cordeaux. N’allez pas chercher vos semelles de chaussures anti-mauvaises odeurs. Aucun rapport. C’est juste la base du mur qui se trouve DANS le sol. Vous ne pensiez tout de même pas construire un mur sans fondations ? Il suffirait de s’appuyer dessus pour qu’il tombe ! La belle affaire… Mesurez et tracez vos repères en ligne au sol avec de la poudre à tracer ou du plâtre. Creusez la tranchée avec une pioche ou une pelle-bêche. Il faut atteindre la zone hors-gel à 40 cm sous le sol, là où le gel n’a pas de prise. Mais pour un muret de moins d’1m de haut, une profondeur de 30 cm suffit. N’oubliez pas de bien niveler, d’enlever les pierres et de vérifier que le sol est bien horizontal avec un niveau à bulles.

3e étape : on coule la semelle de fondation

Matériel : ciment, 1 bétonnière, 1 armature en fers à béton (longrine)

Coulez une couche de 4 cm de béton maigre de propreté. Ce béton a fait un petit régime hyperprotéiné pour perdre du poids. Non, plus sérieusement, c’est un béton à faible teneur en ciment (150kg/m3). Laissez sécher 24h et installez l’armature de fer (longrine) dans la longueur, sur le béton. Pensez à la surélever avec des cales. Le haut de la longrine doit arriver à 5 cm sous la surface du sol. Il existe des longrines préfabriquées : plus besoin d’assembler et de jointer les fers ! Préparez un béton plus lourd en ciment (300kg/m3) et coulez-le par-dessus l’armature pour bien l’enrober.

On coule la semelle de fondation pour un mur en parpaing solide

Pour un mur bien solide, rien de mieux qu’un béton de compétition!

4e étape : on assemble les parpaings

Matériel : parpaings, mortier (ciment, sable et eau), 1 auge, 1 truelle, piquets de bois, 1 cordeau, 1 maillet, 1 niveau à bulles, une paire de gants, 1 paire de lunettes de protection, 1 martelet

Tracez d’abord la base du mur (l’assise) puis plantez des piquets aux deux extrémités. Reliez-les avec un cordeau que vous remonterez au fur et à mesure : rang 1, rang 2, rang 3, etc… Préparez ensuite le mortier : 1 volume de ciment + 3 volumes de sable + 1/2 d’eau. Appliquez ensuite 3 cm de mortier, posez le premier rang de parpaings (face trouée vers le bas) en laissant 1 cm entre chaque. Pour les angles, utilisez des parpaings d’angle. Remplissez les espaces avec le mortier.
Posez une nouvelle couche de 3 cm sur le premier rang, une fois fini. Posez le 2ème rang et les rangs suivants, en quinconce. Il faudra couper certains parpaings avec un martelet pour compléter. Enfin, remplissez les espaces restants au mortier et lissez les joints. Bravo, le muret est terminé. Il faut maintenant penser à l’enduire !

Autres catégories