Comme un Pro

Électroportatif : une caisse à outils idéale

Une caisse à outils sans perceuse, ni scie, ni ponceuse, c’est comme une mallette de cuisinier sans différents types de couteaux. Autant dire… inutile. Elle vous suivra toute votre vie de bricoleur. Ne la remplissez pas au hasard des bons plans ! Quelques conseils pour vous aider dans le choix des électroportatifs incontournables de votre boîte à outils.

On s'équipe des bons outils pour pouvoir bricoler sereinement

1er conseil : on mise sur les perceuse-visseuses sans fil

Quel est le point commun entre une tringle à rideau et un meuble en kit ? Vous séchez ? C’est pourtant simple ! Sans perceuse-visseuse, votre tringle a toutes les chances de rester par terre et votre meuble risque de rester longtemps… sous forme de kit. Maniable et légère, la perceuse-visseuse-dévisseuse sans fil 14V vous accompagnera dans tous vos petits bricolages du quotidien. Tout aussi passe-partout, les perceuses-visseuse sans fil 18V, avec ou sans mandrin automatique, sont dotées d’un variateur de vitesse et du contrôle de couple (option que vous bénirez quand vous aurez constaté combien elle est pratique pour vos vissages) ! Et parce qu’elles en ont un peu plus sous le capot, elles se révéleront vite indispensables pour mener à bien tous vos petits travaux d’aménagement. Vous pourrez donc compter sur elles pour vos vissages intensifs (vous remercierez leur légèreté) et vos perçages occasionnels. Mais ne vous attendez pas à venir à bout d’un bloc de béton. Elles se contenteront de (bien) percer les bois tendres, l’aluminium ou le plâtre.

2e conseil : on s’équipe d’une perceuse à percussion filaire

Vous avez prévu de vous attaquer à des matériaux plus costauds que le bois ou le plâtre ? Pas d’affolement ! Il vous suffira d’investir dans une perceuse filaire à percussion de 850 W, avec variateur de vitesse et contrôle de couple. Elle est très utile pour les travaux courants.
Ce modèle, polyvalent et efficace (à condition de ne pas vous tromper de foret !) entrera dans des matériaux durs hors béton vibré comme dans du beurre. Il vous sera aussi utile pour effectuer des vissages occasionnels. Mais leur poids vous fera vite préférer une perceuse-visseuse sans fil pour ce type de travaux.

3e conseil : on se munie d’un marteau perforateur

Dalle de béton, pilier en béton vibré, pierre… Pour en venir à bout, la seule solution efficace est le marteau perforateur. Seul cet outil est capable de percer les matériaux les plus durs proprement et facilement. Double effet « Kiss Cool », ce type d’outil est très lourd. En l’utilisant vous vous épargnez une séance de muscu ! Et c’est justement à cause de leur poids que les marteaux perforateurs ne proposent pas l’option vissage. Grâce à l’option burinage, vous pourrez aussi l’utiliser comme un petit marteau piqueur. Vous vous rendrez très vite compte de son utilité si vous avez du carrelage à casser par exemple. Et pour vous faciliter la vie, ces modèles sont généralement équipés des forets et des accessoires spécifiques. Moins de prises de tête en perspective !

4e conseil : on se procure une scie

Pour les coupes rectilignes et de grande précision, c’est la scie circulaire qu’il vous faut. Avec ses 1 600 W et 5 000 tours/minutes, elle est toute aussi puissante que facile à utiliser, même pour un néophyte qui l’apprivoisera très rapidement.
La scie sauteuse, quant à elle, ne se mettra pas en grève pas si vous décidez de lui confier la découpe d’une forme arrondie. Au contraire, elle est faite pour cela ! Elle vous sera aussi d’une grande aide si vous vous lancez dans la pose de parquet dont elle découpera facilement les lames grâce à sa puissance de 650 W et à son variateur de vitesse permettant d’aller de 500 à 3 000 tours/minute.
Enfin, la meuleuse d’angle, grâce à ses 12 000 tours/minute, vous permettra de scier des matériaux plus durs, comme que le métal. Il vous faudra simplement veiller à choisir le bon disque (diamant, à tronçonner…) pour le bon matériau.

5e conseil : on prévoit une ponceuse

Pas de bonne finition sans le bon outil… Même si les finitions sont aussi une affaire de technique. Si vous voulez obtenir un surfaçage parfait, mieux vaut opérer dans le bon ordre ! D’abord on décape, puis on rabote, on lime et, enfin, on ponce. Sauter une de ces étapes, c’est aller au-devant de grandes déceptions. Les outils de ponçage les plus utilisés sont les ponceuses vibrantes et les ponceuses à bandes. Les premières (vibrantes), dotées d’une semelle rectangulaire, sont tout à fait adaptées à des petites surfaces. La ponceuse dite « excentrique » (qui, entre nous, n’a rien de particulièrement original) sera parfaite pour les opérations de lustrage et de polissage. Si vous avez des grandes surfaces à traiter, optez pour la ponceuse à bandes. Mais, parce que les angles ne se rapprochent jamais, c’est une ponceuse d’angle ou « delta » qu’il vous faudra utiliser si vous voulez des angles parfaits.

Autres catégories