Comme un Pro

Mise à la terre d’une installation électrique

Les prises de votre appartement datent, comme votre immeuble, des années 50 ? On imagine déjà les étincelles dès que vous branchez une lampe, ou vos appareils qui s’éteignent et se rallument régulièrement… Pas de doute, une mise à la terre s’impose !

Installer sa prise en toute sécurité

1ère étape : on se renseigne sur la norme électrique NF C 15-100

La norme NFC 15-100 rend obligatoire la mise à la terre en cas de création et de mise en conformité d’une installation électrique. Très important, le dispositif différentiel du circuit sert à détecter une fuite de courant liée à un défaut d’isolement d’un appareil. Grâce à lui, le courant sera automatiquement coupé.

Autrement dit, vous devez raccorder à la terre toute votre installation électrique.

2e étape : on comprend le principe de la mise à la terre

Le principe de la mise à la terre est simple : le sommet d’un piquet en acier galvanisé enterré (ou un câble en cuivre nu de 25 mm2 de section) est relié par un câble nu en cuivre à une barrette de mesure. Un câble gainé conduit celle-ci à la borne principale de terre d’où partent deux câbles :

  • l’un de section 16 mm2 relié au tableau électrique
  • l’autre, de section 6 mm2, relié à la liaison équipotentielle primaire de votre logement.

Celle-ci relie au circuit tous vos éléments conducteurs d’électricité. Ces derniers peuvent être à un potentiel différent de celui de la terre (canalisations de gaz, d’eau et de chauffage central, huisseries métalliques).
Sur le tableau électrique, le conducteur principal de terre se connecte sur une barrette de répartition qui reçoit tous les fils de l’installation et la liaison équipotentielle de la salle de bain.

Une mise à la terre réussie en toute sécurité avec la bricofamily!

Une pince coupante est nécessaire pour réaliser la mise à la terre de votre installation électrique

 3e étape : on réalise la mise à la terre

Matériel : 1 perceuse à percussion ou 1 perforateur, 1 foret à béton, 1 visseuse, 1 pince coupante et 1 à dénuder, 1 tournevis, 1 niveau à bulle, 1 regard en béton, 1 piquet de terre ou câble en cuivre nu, 1 barrette coupure, fil de terre 6mm2 (vert/jaune), câble en cuivre gainé de 16mm2 et câble en cuivre nu 25 mm2, 1 tube IRL, colliers de fixation, chevilles et vis, mortier

Une fois l’alimentation générale coupée, il faut commencer par enterrer le piquet en acier ou votre conducteur nu. Pour cela, vous devez creuser et installer un regard dans le sol. Avant de percer et d’installer les embases des colliers de fixationrepérez sur le mur l’endroit où passer votre câble nu en cuivre. Ensuite, passez ce dernier dans son conduit isolant et fixez-le contre le mur. Pour cela, percez un trou dans le regard, passez-y votre câble et scellez le à l’aide d’un mortier. Reliez la partie dénudée du câble au piquet de 2 m de long que vous aurez pris soin d’enfoncer tout en laissant 10 cm dépasser du sol. Enfin, fixez-le au piquet grâce à une bride de serrage.

Il faut alors installer la barrette de coupure sur le parcours du câble en cuivre gainé, avant de la raccorder. Il ne vous reste alors plus qu’à opérer le ralliement du câble au conducteur principal de terre de votre habitation. Enfin, il faut poser ce dernier entre la barrette et le tableau de répartition. Raccordez-y ensuite la liaison équipotentielle principale, puis le tout au tableau électrique.  Voilà, vous avez réussi la mise à la terre de votre installation électrique !

Autres catégories