Idées cuisine

Table de cuisson à induction ou vitrocéramique ?

La table de cuisson au gaz, c’est pratique. Mais vous êtes inquiet de nature. L’idée d’une fuite de gaz qui ferait exploser la maison vous empêche parfois de dormir ? Optez pour une table de cuisson électrique à induction dans la cuisine.

Adaptez vos casseroles à votre  plaque de cuisson à induction

1ère idée : on s’informe sur la plaque de cuisson au gaz

Il est vrai qu’une plaque de cuisson au gaz a de nombreux avantages. C’est la table de cuisson la moins chère ! Voir la flamme permet d’adapter le feu sur chaque brûleur : feu doux ou feu vif. Aujourd’hui, les plaques au gaz sont équipées d’un bouton électrique pour allumer la flamme de façon automatique (grâce à un piezzo). Plus besoin d’allumettes, ni d’allume-gaz. Côté sécurité, les plaques sont équipées d’un thermocouple qui permet de couper l’arrive du gaz si la flamme s’étend. Quand une casserole d’eau déborde, par exemple. En plus, le gaz est une énergie qui coûte moins cher que l’électricité.

Mais tout le monde n’est pas relié au gaz de ville. Il faut parfois aller acheter sa bouteille de gaz (qui donne l’impression de peser une tonne !) et l’installer. Et la plaque avec ses grilles n’est pas facile à nettoyer. Autre inconvénient : le risque d’une fuite de gaz. Même si l’odeur du gaz est détectable, il arrive encore que des habitations explosent à cause d’une fuite. Il est donc temps de passer à l’électricité !

2e idée : on se renseigne sur la table de cuisson à induction

La plaque à induction fonctionne 100% à l’électricité. C’est une plaque en verre trempé qui crée un champ électromagnétique pour cuire les aliments. La montée en température est très rapide et la cuisson est très précise grâce aux réglages. Pour les plus pressés, il y a même une fonction « booster » pour cuire encore plus vite ! On peut choisir le nombre de foyers, comprenant un ou plusieurs programmateurs. Fini également les aliments brûlés parce que vous étiez au téléphone avec tata Suzette ! La cuisson s’éteint automatiquement, y compris dès que l’on retire la casserole du foyer. En effet, c’est le contact avec le récipient qui commande la marche ou l’arrêt de la plaque, limitant ainsi les pertes de chaleur. Et la plaque à induction est aussi rapide pour redescendre en température. Ajoutez à cela une sécurité anti-débordements qui coupe la cuisson et un mode verrouillage pour la sécurité enfants et c’est la Rolls de la cuisson ! En plus, la table à induction est très belle et facile à entretenir. Pas de grilles à soulever pour passer l’éponge.

Malgré tout il faut prendre en compte certains aspects négatifs : c’est un réel investissement car l’électricité coûte plus cher que le gaz et les tables de cuisson à induction sont les plus chères à l’achat. En plus, vous devez avoir des casseroles et des poêles compatibles ! Et si vous portez un pacemaker, oubliez la plaque à induction. C’est fortement déconseillé à cause du champ magnétique qui pourrait le dérégler…

3e idée : on s’interroge sur la plaque vitrocéramique

Si vous souhaitez du design peu coûteux, optez pour une plaque vitrocéramique. Elle est belle et facile à nettoyer comme l’induction, mais coûte moins cher à l’achat. En revanche, elle consomme 30% d’électricité en plus. A noter également que les foyers halogènes sont plus lents à monter et à descendre en température. La plaque vitrocéramique est froide 10 minutes après la fin de la cuisson. Attention si vous avez des enfants en bas âge. Leurs petites mains pourraient se brûler.

Autres catégories