Jardin et extérieur

4 conseils pour planter un rosier dans son jardin

« A la Sainte Catherine, tout bois prend racine ». C’est bien autour du 25 novembre, avant les premières gelées, qu’il faut planter ses arbustes pour leur assurer une bonne reprise. Profitez-en pour planter un rosier en pot ou à racines nues dans votre jardin.

Profitez de l'automne et de la fête de la  Sainte-Catherine pour planter des roses

1er conseil : on choisit un rosier en pot ou à racines nues

Les rosiers vendus en pépinière ou en jardinerie sont soit des rosiers en pot (conteneur), soit des rosiers à racines nues. Mais ne vous-y trompez pas : les rosiers à racines nues sont aussi florifères que les autres. Pour garantir leur enracinement, il faut les planter uniquement entre fin novembre et fin février. Alors que les rosiers en pot peuvent se planter toute l’année, hors gelées ou canicule.

2e conseil : on prépare le sol et on choisit l’emplacement pour planter son rosier

Matériel : bêche, fumier ou algues

Le rosier a besoin de soleil pour fleurir, au moins 6 heures par jour. Le planter trop à l’ombre, c’est prendre le risque de favoriser le développement de maladies comme l’oïdium ou la rouille. Choisissez ensuite un sol neutre ou acide, car le rosier n’aime pas les sols calcaires. Avant de sortir votre bêche, assurez-vous que la terre soit légère et pas trop humide. Apportez-y un amendement organique à base de fumier sec ou d’algues desséchées.

3e conseil : on respecte l’étape du pralinage avant de planter un rosier à racines nues

Matériel : pralin prêt à l’emploi, sécateur, gants de jardinage

Un rosier à racines nues doit être préparé avant d’être planté, en pleine terre comme en pot. Munissez-vous de vos gants de jardinage et commencez par couper au sécateur les racines à une longueur de 20cm. Ensuite, achetez un mélange déjà tout prêt de pralin à appliquer sur ses racines. Cette couche de matière organique va enrober les racines existantes et faire pousser les petites radicelles supplémentaires qui garantissent une bonne reprise. Faites alors tremper les racines dans cette préparation et plantez votre rosier dans la foulée.

4e conseil : on plante son rosier au jardin

Matériel : pelle, griffe, gravier, gants de jardinage

Qu’il soit en pot ou à racines nues, vous devez suivre les mêmes étapes pour la plantation de votre rosier. Faites un trou d’environ 5 fois le volume de la motte. Sortez la terre et jetez une poignée de graviers au fond pour le drainage. Mélangez du terreau et votre terre de jardin. Pour le rosier en pot, grattez avec une griffe le chignon de racines afin de les aérer, puis faites tremper la motte dans une bassine d’eau. Placez ensuite le rosier au centre du trou en gardant le haut de la motte à hauteur de votre terrain. En effet, le point de greffe du rosier ne doit pas être enterré (le renflement à la base du pied). Enfin, remplissez avec le mélange de terre et de terreau, tassez et formez une cuvette pour retenir l’eau d’arrosage. N’oubliez pas d’arroser abondamment !

 

Autres catégories