Jardin et extérieur

Comment arroser son jardin ?

Vous rêvez d'une pelouse verte comme un green de golf, même en été ? Vous pouvez procéder manuellement ou investir dans un système d’arrosage, voire l’automatisation. Tout dépend de la taille de votre jardin et du temps que vous souhaitez y passer !

Vous avez une grand jardin ? Privilégiez l'arrosage automatique

1ère idée : on prend son temps avec l’arrosage manuel

Bien entendu, la manière la plus simple pour rafraîchir votre jardin est sans aucun doute l’arrosage manuel. Un arrosoir en forme de flamand rose pour vos jardinières, un tuyau, parfois accessoirisé d’une lance ou d’un pistolet, et de préférence non troué, pour vos massifs… C’est économique et super simple d’utilisation !

2e idée : on se fait aider avec un système d’arrosage simplifié

Vous possédez plus de 300 mètres carrés de verdure ? Alors l’arrosage du jardin peut très vite se transformer en corvée ! Pour gagner du temps, rien de tel qu’un système d’arrosage simplifié.

Vous disposez d’un large choix

  • entre un système par aspersion à haute pression pour un arrosage régulier,
  • ou un arrosage localisé à basse pression – aussi appelé micro aspersion

Il sera idéal pour arroser légèrement et par intermittence les racines de vos arbres, massifs, plantes et arbustes.

Recommandé pour les végétaux fragiles, l’arrosage localisé ne fait cependant pas bon ménage avec les plantes sujettes aux parasites. À votre disposition également : le tuyau poreux ou le système de goutte à goutte qui offre un arrosage par micro-irrigation aux pieds des végétaux. Cet arrosage de surface est par ailleurs une bonne solution pour les jardinières et balcon, à condition que celui-ci dispose d’un raccordement à l’eau.

Arrosage manuel ou automatique, le principal est d’arroser les plantes au moins deux fois par semaine

3e idée : on mise tout sur l’arrosage automatisé

Si vous avez la chance de posséder un terrain de foot, n’hésitez pas à investir dans un arrosage automatisé programmable. Vous pouvez choisir la durée d’arrosage par exemple, ou encore sélectionner à l’avance les jets d’eau pour qu’ils s’actionnent en temps voulu. Posé à la surface ou enterré, il peut même disposer d’une sonde qui se déclenche si le sol devient trop sec. Avant d’installer ce système, demandez une étude à un professionnel de l’irrigation (étude technique sur plan). Il vérifiera si la pression dont vous disposez est suffisante et vous conseillera les matériaux à acheter.

Autres catégories