Jardin et extérieur

Le coaching végétal : une tendance à suivre

De plus en plus de jardiniers paysagistes proposent des prestations de coaching pour végétaliser un espace ou aménager un extérieur. Rencontre avec Laura Lemoine, paysagiste conceptrice et fondatrice de Takaplanter.

coaching vegetal jardin

1er conseil : on garde les pieds sur terre

Très sollicitée pour savoir « comment arroser telle ou telle plante dans son jardin, quels végétaux choisir pour une terrasse », Laura affirme que « si vous n’avez pas un proche qui connaît le monde végétal, ce sont quasiment toujours les mêmes déceptions qui émergent ; et ce n’est pas parce que vous êtes mauvais mais parce que vous avez peut-être récupérer une plante en mauvais état ». Gardez-en tête qu’aménager son espace extérieur nécessite une vraie analyse du lieu. Autrement dit, il faut parfaitement connaître la composition du sol, le climat et l’exposition pour savoir quoi y planter.

coaching vegetal jardin

2e conseil : on se fait coacher pour garantir la durabilité

« Les gens qui font appel au coaching recherchent une ambiance, une thématique de couleur, un niveau d’entretien qui leur correspond. D’ailleurs, c’est majoritairement la notion du temps qui est évoquée. J’entends très souvent des clients me dire qu’ils n’ont pas le temps d’entretenir parce qu’ils ne seront pas chez eux tel week-end par exemple ». Grâce au coaching, les novices adoptent tout de suite les bons réflexes leur permettant de griller les étapes en quelque sorte et d’éviter des erreurs de débutant : ne pas planter trop tôt en attendant la fin des Saints de Glace, ce qui équivaut à mi-mai, ou encore préférer un arrosage à petites doses de façon régulière à un arrosage trop abondant de temps en temps. Mais cette démarche se fait toujours dans un esprit d’accompagnement et de durabilité car « une fois qu’ils ont compris, ils peuvent faire par eux-mêmes et non plus besoin de moi » dévoile Laura.

3e conseil : on garde en tête que la nature reprend ses droits

À partir du moment où vous possédez un espace extérieur, que ce soit un jardin ou un balcon, il faut l’entretenir au minimum car « la nature reprend toujours ses droits » confirme Laura. De ce constat, la paysagiste conceptrice met en en garde les personnes souhaitant du gazon synthétique en leur disant que la nature s’exprimera toujours, que le vent, la pluie, les animaux vont faire germer des graines, ou encore que les invasions d’insectes peuvent totalement remettre en question ces installations synthétiques.

Autres catégories