Jardin et extérieur

La pomme de terre Charlotte dans mon potager

En gratins, sautées, frites ou réduites en purées, la pomme de terre se décline sous toutes ses formes ! Ajoutez-la à votre potager pour vous concocter des repas gourmands.

La pomme de terre est le légume par excellence qui plaît à tous. Autant choisir la meilleure espèce

1er conseil : on choisit la bonne pomme de terre

Vous ne savez pas quelle espèce de pomme de terre planter dans un potager ? Et si vous misiez sur la Charlotte, une variété demi-précoce qui se récolte de 90 à 120 jours après sa plantation au printemps ? C’est la pomme de terre à chair ferme la plus cultivée en France en raison de son très bon rendement et de sa bonne résistance à certaines maladies comme le mildiou. Il s’agit d’une maladie fongique pouvant ravager toute une récolte.

2e conseil : on réalise les plants

Matériel: plants germés de pommes de terre Charlotte, clayettes 

Vous pouvez acheter des plants déjà germés, prêts à être plantés, ou les réaliser vous-même. Pour cela, il faut stocker les plants au frais dès le mois de janvier en les plaçant sur des clayettes, petits plateaux à claire-voie, et attendre au moins 3 à 4 semaines avant de les planter. N’oubliez pas de les exposer à la lumière pour que les germes se colorent et restent courts.

3e conseil : on prépare le sol

Matériel : 1 bêche ou 1 fourche-bêche ou 1 aérobèche ou 1 motobineuse, 1 râteau, 1 fumier, 1 engrais enrichi en potassium

Les Charlotte aiment les sols légers et très riches en nutriments. Avant la plantation, ce dernier doit donc être enrichi avec du fumier et complété avec un engrais riche en potassium. Il faudra ensuite ameublir et affiner la terre en surface avec un râteau. Vous avez le choix entre plusieurs outils pour y parvenir :

·         la bêche pour retourner la terre en faisant de grosses mottes. Elle est surtout utilisée pour préparer le sol du potager en automne.

·         la fourche-bêche pour travailler la terre humide. Elle a l’avantage de ne pas couper les racines. Vous pouvez ainsi les retirer du sol sans qu’elles ne se multiplient.

·         l’aérobèche pour remuer facilement la terre sans se fatiguer le dos grâce à ses 2 manches.

·         la motobineuse électrique ou thermique pour mouliner et briser les mottes sans effort.

Qu’ils sont mignons ces petits bulbes! Les planter au printemps, c’est le mieux

4e conseil : on plante les plants

Matériel: 1 houe ou 1 plantoir à bulbes, bulbes

Vous devez planter les bulbes au printemps quand le sol est à 10°c minimum et qu’il n’y a plus aucun risque de gel (de mi-mars à mi-juin), ou en automne (de mi–septembre à mi-novembre). Commencez tout d’abord par creuser des sillons avec une houe ou par réaliser des trous avec un plantoir à bulbe. Il faut ensuite y planter les tubercules, germes vers le haut, à 15 cm de profondeur. Le mieux est de les espacer de 30 cm sur des lignes distantes de 60 à 70 cm. Ensuite, il n’y a plus qu’à reboucher les trous.

5e conseil : on butte régulièrement les plants

Matériel : 1 binette

Les premières pousses apparaîtront alors après 10 à 15 jours. Dès que vos plants auront pris un peu d’ampleur (autour de 25 cm), vous devrez les butter avec une binette afin d’enfouir les futures tubercules et les empêcher de verdir, puis régulièrement, tout au long de leur croissance, avec votre pied.

6e conseil : on récolte et on conserve la pomme de terre

Matériel : 1 fourche-bêche

Si vous avez planter vos bulbes en mars, vous pourrez alors manger des pommes de terre dès le mois de juin. Préférez un temps sec pour sortir facilement de terre le pied avec une fourche bêche, et veillez à ne pas blesser les tubercules sinon elles ne se conserveront pas. Si vous souhaitez stocker les pommes de terre, attendez que les feuilles des plants soient complètement fanées voire desséchées avant de les récolter.

Autres catégories