Aménagements extérieurs

Quel revêtement de sol choisir pour sa terrasse?

Votre terrasse en béton donne un style années 60 à votre maison. Voire, un style pas fini, selon votre conjoint. Il est temps de changer l’allure de votre aménagement extérieur. Choisissez un revêtement de sol pour la terrasse, adapté à votre goût.

A chaque styles sa terrasse

1ère idée : on choisit le style de sa terrasse

Sachez qu’il n’y a pas de style meilleur qu’un autre ! Il faut simplement que la terrasse soit dans le même style que votre maison. Rustique, nature, design, contemporaine… Elle doit suivre le look de la façade de la maison. Et parfois même, selon votre région et votre commune, le style de tout le voisinage !

2e idée : on détermine l’utilisation de sa terrasse

En premier lieu, il faut se demander si c’est un lieu de passage très fréquenté. Avez-vous des enfants, des animaux ? Passez-vous dessus avec une voiture ? Est-ce un endroit dédié aux jeux ou aux repas, l’été ? Dans ce cas, choisissez un matériau peu fragile. Si la terrasse est juste esthétique, devant une baie vitrée, un matériau design mais fragile peut être choisi. Si vous avez une piscine ou un jacuzzi, vous devrez marcher pieds nus sur la terrasse.

Choisissez donc un revêtement de sol antidérapant, non-brûlant et sans échardes pour éviter les urgences de votre région. Si la terrasse est en plein soleil et en région chaude, il faut choisir un sol foncé pour éviter l’éblouissement sauf si vous souhaitez devenir aveugle mais c’est une autre question.
Pas trop foncé le sol quand même sinon, il retient et renvoie la chaleur ! Dans un style poêle à frire…

Le bois : c’est un matériau naturel et contemporain

Esthétique, indémodable, le bois est le matériau par excellence modifiable à l’infini

3e idée : on tente la pierre 

La pierre naturelle comme le granit : elle résiste bien au temps qui passe et se patine. Vous pouvez trouver la pierre naturelle dans plusieurs teintes. Mais comme c’est un matériau importé par avion, elle est aussi peu écologique. En plus, si elle est sablée ou polie, elle devient glissante. Elle est assez fragile et coûte cher. Sa résistance aux chocs et au gel est limitée. Ne la posez pas sur l’escalier contigu à la terrasse. Elle se casse facilement.

La pierre reconstituée ou le béton pressé : c’est le matériau le moins cher. Il imite parfaitement le marbre, le granit, le bois et la terre cuite, mais en moins fragile ! Sa couleur tient bien dans le temps et conserve une belle tonalité.  Elle est antidérapante et résiste au gel. Coté inconvénients : il faut appliquer une résine pour la protéger car c’est une matière poreuse qui craint les tâches. Évitez de la laver comme un fou au nettoyeur à haute pression, ça l’abîmerait.

4e idée: on tente le bois

Le bois : c’est un matériau naturel et contemporain. Les forêts sont aujourd’hui exploitées de façon durable, donc, on respecte l’environnement avec une terrasse en bois ! Le bois est maintenant traité en autoclave pour résister aux insectes et être imputrescible, adieu les indésirables. Il ne craint donc pas l’eau. En plus, il est protégé avec une huile spéciale pour bois extérieurs. Choisissez une essence de bois exotiques, ce sont les plus solides. Vous pouvez les achetez sous forme de lames ou de caillebotis, plus adaptés à une petite terrasse modulable. Mais attention à traiter régulièrement la terrasse en bois avec une huile protectrice ou un saturateur, chaque année, c’est sa crème solaire à elle sinon, elle devient toute grise.

Le bois composite : il est fabriqué à partir de fibres de bois (déchets) et de résine. Il ne présente donc ni échardes, ni fente. Il n’est pas poreux et résiste mieux aux variations de températures que le bois naturel. Le bois composite est recyclable et ne craint ni les insectes, ni les champignons. Qu’ils soient de Paris ou d’ailleurs… Attention à poser une terrasse en bois composite sur un sol plat et plan. Les lames sont moins souples que celles en vrai bois.

4e idée: on choisit entre les pavés ou le carrelage

Les pavés : les allées devant les garages ne sont plus les seules à profiter de ce matériau ! En plus d’une durée de vie très longue et d’un coût bon marché, ils sont faciles à poser. Le tour est joué sur un lit de sable, et ce, sans joint. De plus, c’est un matériau écologique et sans entretien. Attention cependant à la pluie : des pavés mouillés glissants = accident. Par ailleurs, le sable se tasse entre les pavés et vous devrez en remettre régulièrement. Et les mauvaises herbes s’y invitent. Bref, du travail en plus pour vous.

Le carrelage : c’est le matériau le plus facile à entretenir. Pour l’extérieur, le grès cérame est le plus résistant, un vrai Highlander. Il imite parfaitement les autres matières tel le caméléon. De nombreux motifs et coloris sont disponibles. Choisissez une finition antidérapante, non-gélive. Vous pouvez même poser votre terrasse en carrelage avec des clips ! Ni vu, ni connu. Plus besoin de joints de carrelage. Et certaines marques proposent une pose sur plots ou sur rails. Votre terrasse en carrelage est démontable ! Inconvénient : le carrelage se casse ou se fend si un objet lourd tombe dessus. Et vous devez faire une dalle de béton et un ragréage.

Autres catégories