Aménagements extérieurs

Utiliser un récupérateur d’eau

Profitez du 22 mars, journée dédiée à l’eau, pour vous pencher sur la question de la récupération des eaux de pluie.

Arroser vos plantes avec de l'eau de pluie grâce au récupérateur d'eau

1ère étape : on fait connaissance avec le récupérateur d’eau

Que vous souhaitiez faire un geste citoyen ou faire des économies, le récupérateur d’eau est ce qu’il vous faut ! Installé dans le jardin ou sous la terrasse, cet équipement permet de recueillir l’eau de pluie. Elle convient à un usage domestique (pour les WC, laver la voiture ou encore arroser un potager).
Le récupérateur d’eau se retrouve majoritairement sous deux formes :

  • le collecteur d’eau (ou cuve aérienne)
  • le réservoir enterré (ou récupérateur d’eau à cuve enterrée).

2e étape : on se familiarise avec son fonctionnement

Dans les deux cas, cet équipement fonctionne très simplement. D’abord, la filtration de l’eau de pluie en amont des descentes de gouttière, puis le stockage de l’eau recueillie et enfin la distribution.
Pour collecter une eau de pluie de qualité, le système de récupération doit être relié à des toitures en tuiles ou ardoises, matériaux moins prédisposés à être contaminés par l’amiante.

3e étape : on accomplit un geste écologique et utile

Le récupérateur d’eau est économique car l’eau potable n’est plus utilisée pour les activités de nettoyage, d’entretien et d’arrosage. Vous faites ainsi baisser vos factures d’eau. Le récupérateur d’eau est aussi écologique : avec lui, plus besoin de puiser davantage dans les nappes phréatiques ! Par ailleurs, il s’avère intéressant pour protéger le potager et éviter d’arroser les cultures avec des eaux contaminées par des intrants agricoles.

4e étape : on prend soin de la cuve

Que vous disposiez d’un modèle enterré ou hors-sol, entretenir le récupérateur d’eau est obligatoire. Ainsi,  il faut contrôler tous les six mois la propreté des filtres et les étiquettes devant porter la mention « eau non potable ». L’entretien annuel de la cuve est aussi obligatoire, et exécuté par un professionnel si c’est une cuve enterrée. Il comprend : le nettoyage des filtres, la vidange, le nettoyage, la désinfection de la cuve de stockage et la vérification des vannes.

Vous êtes prêt pour le changement ?

Trouvez le récupérateur idéal dans cette sélection!

Autres catégories