Non classé

Bricoler en ville grâce aux ateliers partagés

Créer, réparer ou personnaliser un objet tout en profitant d’un espace de convivialité est dorénavant possible grâce aux ateliers partagés.

ateliers partagés

1er conseil : on découvre les ateliers partagés

Vivre dans une grande ville n’est pas toujours propice au bricolage. Effectivement, il est difficile d’avoir un atelier rempli d’outils pour créer des meubles ou des accessoires de décoration. Il existe par ailleurs une solution, qui rassemble et qui propose de véritables moments de partage : les ateliers partagés. Au lieu d’avoir le vôtre, partagez-en un avec d’autres amateurs de bricolage. Depuis 10 ans, ces espaces se multiplient en agglomération (La Recyclerie à Paris, le Share-Wood à Marseille, La Fabrique à Strasbourg…) pour offrir à leurs visiteurs un moment unique de création.

2e conseil : on profite de leurs avantages

Vous serez alors vite séduit par les nombreux atouts de ces espaces : l’utilisation de machines, la location d’établis et d’outils ou la possibilité d’obtenir un espace de stockage. Mais ces lieux sont aussi l’occasion de participer à des ateliers collectifs animés par des experts ou à des conférences dans le but de promouvoir la créativité. D’autant plus que les formules proposées sont multiples avec un accès plus ou moins restreint aux services. Vous trouverez aisément l’offre la plus adéquate à votre situation. La plupart des ateliers sont gratuits. Dans le cas inverse, vous pouvez opter pour la formule la moins chère le premier mois afin de vous familiariser avec l’espace et évaluer vos besoins sur le long terme. En effet, ces lieux sont de réelles opportunités pour des jeunes entrepreneurs désireux de développer leurs activités  dédiées au bricolage. Tous ces avantages permettent aux citadins de se reconnecter aux travaux manuels et artisanaux.  

3e conseil : on comprend les bienfaits de cette initiative

Si l’émergence de ce type d’espaces est grandissante, c’est parce qu’ils fédèrent les gens autour du bricolage et leur permettent d’apprendre à fabriquer leurs propres objets : étagère, cadre, tabouret… Plus qu’une volonté de partager les expériences et le savoir-faire de chacun, les ateliers partagés reposent sur l’économie circulaire dont le but est de transformer les déchets en matières premières. Un engagement responsable à saluer.

Autres catégories