Idées salle de bain

10 choses à savoir sur la douche à l’italienne

Vous vous prenez parfois pour un empereur romain en toge avec vos spartiates aux pieds ? Mais il vous manque quelque chose pour que votre salle de bain ressemble aux thermes de vos rêves : une douche à l’italienne !

La douche à l'italienne nécessite un espace suffisant pour son installation

1ère idée : on se jette sur le carrelage

Une vraie douche à l’italienne est totalement carrelée. C’est-à-dire carrelage sur le sol et sur les parois. Il n’y a pas de receveur en surface, c’est le sol qui reçoit l’eau s’écoulant par les tuyaux. Il n’y a donc pas besoin de lever la jambe comme Mistinguett’ pour entrer dans la douche ! Elle est à fleur de sol. Et il n’y a pas non plus de portes, à l’inverse des cabines de douches. Très pratique pour les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées ou les jeunes enfants.

2e idée : on ne minimise pas l’espace

En plus de l’aspect esthétique, la douche à l’italienne promet un vrai moment de détente car elle est spacieuse. Si votre salle de bain a la taille d’un confetti, installez plutôt une douche classique.

3e idée : on demande de l’aide à un pro

L’installation d’une douche à l’italienne se prévoit à l’avance ! La pose est assez complexe et à réserver aux bricoleurs avertis, voire professionnels. La partie maçonnerie et plomberie est assez lourde à gérer.

4e idée : on anticipe la complexité du chantier

Une douche à l’italienne exige un receveur encastré, ce qui suppose de faire une réservation en décaissant le sol sur 15 à 20 cm de profondeur. Donc mieux vaut réserver la pose d’une douche à l’italienne à des travaux de construction. Mais en rénovation, il est possible d’en installer une, en étant vigilant sur deux points : l’écoulement des eaux usées et l’étanchéité, pour éviter les infiltrations.

5e idée : on évite astucieusement de creuser le sol

Si vous ne pouvez pas creuser le sol pour encaisser le receveur, il y a 3 astuces qui peuvent vous sauver :

  • choisir un receveur extra-plat en surface (3cm de haut) pour pouvoir recouvrir tout le système d’évacuation des eaux (siphon, tuyaux PVC et bonde).
  • construire une estrade d’environ 15 cm de haut pour y loger un receveur de douche à l’italienne prêt à carreler.
  • couler une chape hydrofuge qui sera ensuite recouverte d’un revêtement décoratif (carrelage, mosaïque, galets).

6e idée : on n’oublie pas l’évacuation d’eau

Il faut garantir une pente d’1 cm par mètre pour les eaux usées. Prévoyez une bonde dédiée aux débits d’eau importants pour éviter les inondations (au moins 90 mm) et une canalisation d’au moins 50 mm pour le siphon.

7e idée : on choisit des parois adaptées

Si votre salle de bain est trop sombre pour des parois maçonnées et carrelées, préférez des parois vitrées. En verre trempé, aucun risque de bris de glace. Ou optez pour des pavés de verre pour faire entrer la lumière tout en préservant votre intimité !

8e idée : on opte pour un revêtement facile à poser

Les receveurs près à carreler sont en forme de pyramide ou de diamant inversé. Il y a donc des arêtes qui convergent vers le siphon central. N’achetez pas de grands carreaux de carrelage, sinon vous aurez beaucoup de découpes à faire à la carrelette ! Qui plus est, vous devrez suivre les arêtes pour poser les morceaux de carreaux en diagonale. Pour vous éviter ce casse-tête, achetez plutôt de la mosaïque ou des galets antiglisse. La pose sera plus facile.

9e idée : on joue la modernité

Pour une touche design, posez une évacuation par cannivelle plutôt que par siphon central. Et choisissez un robinet mitigeur thermostatique compatible avec votre chaudière.

10e idée : on pose correctement le joint

Attention à poser le joint de silicone à l’extérieur des parois vitrées pour éviter les moisissures.

Autres catégories