Idées salle de bain

Un sèche-serviettes électrique dans la salle de bain

Plus ça va, plus vos enfants tentent d'échapper à la douche. Pourquoi ? Parce qu’il fait trop froid dans la salle de bain et qu'il est désagréable de s’essuyer avec des serviettes de toilettes humides... Qu’attendez-vous pour poser un radiateur sèche-serviettes ?

Des serviettes chaudes et moelleuses, c'est possible avec le sèche-serviette électrique

1er conseil : électrique ou à eau, on choisit bien son sèche-serviettes

Vous remplacez un vieux convecteur électrique (aussi appelé grille-pain mais rien à voir avec votre toaster), sur lequel vous ne pouvez ABSOLUMENT pas poser de serviettes par peur de déclencher un incendie ? Choisissez un sèche-serviettes électrique, soufflant ou non. Vous le raccordez facilement à la même prise électrique que le vieux radiateur et il fonctionne de façon autonome. Vous souhaitez plutôt remplacer votre radiateur en fonte (à eau) par un sèche-serviettes mural ? Optez pour un sèche-serviettes à eau, raccordé au chauffage central. La salle de bain sera à la bonne température et vos serviettes toujours sèches pour le plus grand bonheur de vos enfants.

2e conseil : on respecte la norme NF C 15-100 de sécurité électrique

Petite leçon d’électricité. La salle de bain est divisée en 5 zones ou volumes pour les normes de sécurité à respecter. Comme c’est une pièce d’eau, on ne fait pas n’importe quoi sinon, c’est l’électrocution ou le court-circuit. Ce qui veut dire que vous ne pouvez pas installer d’appareils électriques (ni de prises, ni d’interrupteurs) dans les volumes 0 et 1. Ces volumes se situent au niveau du point d’eau et au-dessus. Donc, pas de radiateur dans la douche : c’est une très mauvaise idée et entre nous ce n’est pas très utile.

3e conseil : on prend ses distances !

Un radiateur sèche-serviettes doit être posé loin de la VMC qui ventile la salle de bain. Sinon, ça risque de perturber son fonctionnement, on le place donc à bonne distance. On privilégie les radiateurs sèche-serviettes à double-isolation (classe II). Vous pouvez les installer à 60cm des points d’eau, dans les volumes 2, 3 et 4 de la salle de bain. Avec un sèche-serviettes moins sécurisé (classe I), comme il est moins bien isolé, accrochez-le plus loin. N’oubliez pas de poser la prise à 25cm au-dessus du sol, au moins pour éviter le moindre problème.

 

4e conseil : on installe le radiateur sur le mur

Matériel : vis + chevilles adaptées au mur, perceuse-visseuse, niveau à bulles, ruban adhésif de masquage, crayon

Mesurez le radiateur et l’écart entre les pattes de fixation. Tracez un repère sur le mur pour percer au futur endroit des fixations. Vérifiez que tout est d’aplomb avec le niveau à bulles. Si vous percez dans du carrelage, n’y allez pas comme une brute. Doucement, mais sûrement. Vous pouvez enclencher la percussion dès que vous dépassez l’épaisseur du carrelage. Mettez les chevilles dans les trous de perçage et les fixations. Fixez le sèche-serviette sur les fixations.

5e conseil : on branche le radiateur sur l’électricité

Matériel : pince coupante, dominos, pince pour dénuder les fils électriques, tournevis d’électricien

Pas de travaux d’électricité sans couper au préalable le courant sur le disjoncteur.  Sinon, vous risquez l’électrocution. Ouvrez le capot de la boite de connexion et dénudez légèrement les fils pour les raccorder à ceux présents dans la prise avec des dominos. Adieu les serviettes humides et la salle de bain fraîche, c’est les enfants qui seront ravis !
Rappel des couleurs : la phase est marron ou rouge, le neutre est bleu, la terre est rayée jaune et vert et le fil pilote est noir. Inutile de relier le sèche-serviettes à la terre s’il est bien isolé (classe II). Mettez un domino au bout du fil rayé jaune et vert et laissez-le dans son coin ! Et si vous avez choisi un radiateur sans programmateur, le fil pilote subira le même sort.

Autres catégories