Décoration salon

Esprit loft : revêtement mural en faux naturel

Un mur en briques factices façon loft new-yorkais ? Aujourd’hui, on peut facilement tricher en déco ! Quelques astuces permettent de créer des impostures visuelles, des trompe-l’œil très efficaces. Avec ces nouveaux revêtements muraux, on s’y croirait !

On applique de l’enduit sur le mur avant la pose du nouveau revêtement

Pour le salon, le plus difficile, c’est de choisir le style que l’on veut obtenir. Pour nous, ce sera loft et déco industrielle. Mais si nous voulons quelque chose de plus naturel qu’un mur de briques, les plaquettes de parement en pierres reconstituées s’imposent. Inutile de casser toute la cloison pour en construire une nouvelle en vraies pierres. Nous, on préfère le faux ! On garde donc le mur existant, mais on l’habille. Comme avec du papier peint ou du lambris.

1ère étape : on prépare le mur

Il faut d’abord retirer l’ancien revêtement mural. Papier peint = décolleuse thermique ou produit pour dissoudre la colle. On applique de l’enduit sur le mur, mais pas la peine d’obtenir un mur super lisse. Les plaquettes absorberont les petites irrégularités ! On vérifie que le mur est bien droit et on trace une ligne horizontale avec un niveau à bulles.

2e étape : on commence la pose des plaquettes

On part du sol et on monte le long du mur, en collant les plaquettes avec du ciment-colle. Attention : on applique le ciment-colle sur le mur ET sur le dos des plaquettes en appuyant pendant quelques secondes. On tape avec un maillet. Posez les plaquettes de façon décalée, c’est plus naturel. Pour les découpes destinées aux angles, aux prises et aux interrupteurs, n’oubliez pas de scier les plaquettes avec une meuleuse, une scie-cloche ou un coupe-carreaux à eau, comme pour du carrelage. Pour une pièce de 30 mètres carrés, comptez une journée de travail.

L’astuce en plus : nous avons choisi des plaquettes sans joint ! On les pose bord à bord et on gagne du temps !

Autres catégories