Rénovation  salon

Rénovation : découvrez le glacis mural !

Aficionados de décoration personnalisée, le glacis mural risque de vous plaire. Cette technique permet de créer de jolies nuances de couleur, tout en jouant sur la transparence. Découvrez trois conseils pour vous lancer et réussir votre peinture avec brio !

Un mur en glacis dans votre salon ? Pourquoi pas !

Le glacis est une technique de peinture à l’huile. On le reconnaît grâce à son effet à la fois coloré, lisse et transparent. Il est souvent très fin et s’applique à plusieurs reprises sur une couche de peinture déjà sèche pour ainsi venir créer une impression de profondeur.

1er conseil : on découvre les effets du glacis

Côté déco, le glacis mural apporte une belle touche décorative dans un salon. Qu’il soit appliqué à la brosse, au rouleau ou avec un tampon, il crée à lui seul de légers motifs ou effets de matière, en ton sur ton. Il s’apparente donc comme la solution idéale lorsqu’il s’agit de réchauffer une pièce.

2e conseil : on prépare le mur pour réussir son glacis

Côté pratique, un glacis décoratif réussi se réalise sur un mur lisse. Avant de vous lancer dans le ponçage, veillez donc à reboucher les éventuels trous et fissures avec un enduit. Sachez aussi que cette technique est très flexible et peut aussi bien s’appliquer sur des plaques de plâtre, de l’enduit que sur du papier ingrain (papier peint recyclé à petits reliefs qui peut servir de base pour la peinture). Par ailleurs, si vous souhaitez décorer un mur déjà peint, il faudra alors passer deux ou trois couches de peinture acrylique mate blanche car un glacis nécessite une base neutre et poreuse.

Mur en glacis, une nouvelle manière de peindre

3e conseil : on réussit son glacis

Côté astuce, sachez qu’il existe des glacis prêts à l’emploi. Cependant, si vous avez une idée précise de la nuance attendue, préférez votre propre mélange avec la recette suivante : pour une surface à peindre de 20 m² environ, mélangez 100 ml de concentré de couleur avec 200 ml de liant pour glacis et 700 ml d’eau. Pour obtenir l’effet escompté sur le mur, prenez garde à ce que la première couche de glacis soit fine et sèche avant d’appliquer la seconde couche deux heures plus tard. S’il vous faut retenir une règle d’or, ne posez jamais la matière en ligne droite mais plutôt en zig zag ou en traçant des virgules. Grâce à cette technique, vous obtiendrez une irrégularité particulièrement bienvenue. Sachez que le résultat d’un glacis à la brosse est assez rustique tandis que le tampon permet davantage de subtilité dans le motif et l’intensité de la couleur.

Autres catégories


Aller à la barre d’outils